Je prends la plume

Cela fait deux mois que je n’avais pas pris la plume. En effet, mon état de santé n’était pas trop mauvais. J’étais même dans une certaine forme d’insouciance. Je m’étais habitué à mon nouveau logement, et même mes nuits se passaient bien.

Cependant, comme un coup de tonnerre, un événement est venu me rendre la vie infernale. Un simple dossier de renouvellement de mon allocation adulte handicapé, envoyé il y a une semaine, me rend la vie infernale.

Toutes les angoisses y sont passées. D’abord dans tête, les idées sont devenues envahissantes, prêtes à me faire trébucher.  Je n’en pouvais plus. Et comme si cela ne suffisait pas, une boule au ventre, pendant de trop nombreux jours, m’a torturé… Le mot n’est pas galvaudé.

Là,

Je vais un peu mieux. Mais c’était un véritable enfer !!! Duquel je ne suis pas complètement sorti.

Prendre la plume permet de relativiser. J’éspere que ce sera le cas avec ce petit texte. Je sais que je suis fragile et beaucoup plus sensible au stress et aux angoisses… J’en ai besoin pour vivre de cette allocation. J’attends donc la réponse de la commission avec un intérêt gigantesque, et à plus court terme, la notification que mon dossier est complet. J’ai peur de toute complication…

J’en étais arrivé à prendre des douches froides, pour que la boule que j’avais dans le ventre, me laisse tranquille 5 minutes. C’était toujours cela de gagner. Un peu de répit… Allez, j’espère que demain, ma journée ne sera pas marquée pas une souffrance trop forte. Je prends la plume dans ce sens. Et aussi, pour vous donner quelques nouvelles, en espérant que de votre côté les choses ne vont pas trop mal. J’ai de nombreux noms en tête qui venaient régulièrement sur ce blog. J’éspere vous retrouver après cette trop longue absence.

1 réflexion sur « Je prends la plume »

  1. CHANDIOUX

    Bonjour Paul, heureuse de ton retour. Permet moi de te dire qu’un travail sur la respiration est bien plus efficace qu’une douche froide en matière de stress et d’angoisse.
    Voici ce qu’il convient de faire :
    – tu prends une grande inspiration par le nez en gonflant le ventre (respiration abdominale)
    – tu gardes l’air quelques instants dans tes poumons (compter jusqu’à 4 environ)
    – tu expires très lentement par la bouche;
    Pour commencer tu peux faire cet exercice trois fois. Si tu y trouve un bien être, après tu le fera naturellement à la demande dès que tu sens le stress arriver
    Bonne journée Paul

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.