La guillotine est de retour

La nuit est tombée d’un seul coup, comme une guillotine. Laissant dans le noir, nombre de personne. « Bien se laver les mains », je ne fais que cela toute la journée. Pour l’instant, ce ne sont juste que des mises en garde. Mais de l’autre côté de alpes… La grande faucheuse fait son œuvre.

guillotine
guillotine

Malgré tout, idiotement, je ne suis pas plus inquiet que cela. De même, la guillotine a eu raison de l’association de patients, qui a éteint ses lumières vendredi soir.

Combien de temps tout cela va-t-il durer ?

Allez courage !!!

Il ne s’agit d’une affaire d’un mois ou deux. Je pense à mes proches. Et je fais seul une prière, puisque nous ne pouvons plus nous réunir dans nos incantations.

Je regarde l’heure. Tic-tac, il est 23 heures. Je n’ai pas envie de dormir. Mon cerveau est sur le qui-vive, espérant passer loin de la guillotine.  

Pourtant, je voudrais être demain, pour voir le soleil se lever, le cœur rempli d’espérance…

Je n’ai pas envie de passer la nuit sur mon vieux canapé. Je vais attendre encore un peu, et voir si le sommeil m’emportera dans de doux rêves, puisque la réalité est devenue terriblement triste.

Mon téléviseur crache une musique entêtante. C’est un clip vidéo. Ils ne se rendent pas compte.

Peut-être avons-nous pêché ? Il y a mille et une raison pour mériter ce qui nous arrive. La planète va-t-elle retrouver sa sérénité, seule sans nous.

Je ne sais plus.

Ou alors tout cela n’est qu’une grosse farce. On me fait une blague. Je vais me réveiller et tout va continuer comme avant. La guillotine va-t-elle retrouver sa place dans les musées ?

Je n’y crois plus. Nous avions tout et nous allons tout perdre.

Il faut que je me réveille. Je fais un cauchemar.

4 réflexions sur « La guillotine est de retour »

  1. Bruno

    Il est vrai que pour les gens qui, comme nous, souffrons de problèmes de santé mentale, la situation actuelle est encore plus difficile.

    L’anxiété nous fait dérailler encore plus que d’habitude.

    Courage.

    Répondre
  2. Bruno

    Salut Paul,

    Plus de nouvelles depuis le quinze mars dernier.

    Comment vas-tu ? Est-ce que tu tiens le coup avec le confinement ?

    Pour les gens comme noue, atteints de troubles psys, ce climat anxiogène est particulièrement mauvais.

    Peut-être nos médecins pourraient nous délivrer un certificat médical nous permettant de sortir un peu plus souvent et de manière exceptionnelle en regard du décret actuel – sans croiser personne bien sûr – afin que notre état ne s’aggrave pas ?

    Peux-tu, au moins, voir encore ta psy ?

    Répondre
    1. Paul Auteur de l’article

      Bonjour Bruno,

      Je tourne en rond dans mon appartement. Heureusement je peux faire un peu de course à pied, à moins de 1 km de chez moi.

      Oui c’est très anxiogène comme climat. Je ne vais presque plus au supermarché de mon quartier, juste pour l’essentiel. Bien sur aussi, l’association de patients est fermée. Je n’ai donc plus aucune vie sociale.

      Je me lave les mains, dix fois par jour. A force, je commence à attraper des plaques rouges au poignet.

      J’ai rendez-vous dans une semaine avec ma psy. Je ne sais pas si c’est maintenu. J’attends qu’elle réponde au message que je lui ai laissé sur son répondeur.

      C’est vraiment une période très déstabilisante.

      Je ne supporte plus les chaines d’information.

      Et toi?

      Paul,

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.