Un schizophrène survolté

Ce soir je suis survolté. Plusieurs fois je me suis mis dans mon lit, sans parvenir à m’endormir. Heureusement, il est encore assez tôt.

survolté
survolté

De plus,

Cela fait plus d’une semaine que je ne suis pas allé à l’association de patients. Je prépare mon déménagement. J’aménage mon nouveau logement. J’éspere y habiter à la fin du mois de mars.

Je suis donc assez survolté par cette perspective. Mais je ne me sens pas trop mal, même si je suis quand même envahi par une légère anxiété.

Ce n’est pas évident de reprendre ses marques, après dix ans d’habitudes prise. Je pars pour une nouvelle location. Mon propriétaire veut reprendre son logement.

Mais ce soir il est déjà 23 heures, et les bras de Morphée n’ont pas encore agrippés.

Quand même, je sens mon cerveau devenir de plus ne plus lourd. C’est plutôt bon signe.

Allez, un peu de relâchement me ferait du bien.

Je regarde autour de moi et je peux voir des cartons un peu partout. C’est plutôt le bazar.

Je pense qu’il va me falloir un peu de temps, pour me sentir en sécurité dans ma nouvelle location. Pour l’instant, je suis survolté par cette perspective.

J’en profiterai pour racheter un nouveau canapé. Le mien est à mettre à la poubelle. Trop de temps passé, assis toujours au même endroit. J’irai voir chez Ikea s’il y a des bonnes affaires.

Ma télévision est allumée mais le son est coupé. Je peux voir face à moi des flashs lumineux, lorsque je lève la tête de l’écran de mon ordinateur.

Plus les minutes passent et moins j’ai envie de dormir. Il parait que les écrans sont néfastes pour le sommeil. Il ne manque plus que j’avale une tasse ce café et je vais tenir dans problème jusqu’aux premiers rayons du soleil. Allez, je vous laisse, je vais tenter une troisième fois de m’endormir.

1 réflexion sur « Un schizophrène survolté »

  1. plume

    Je passe depuis quelques jours lire votre blog. J’ai commencé des recherches sur internet sur le trouble schizo-affectif. Ma mère en est atteinte, elle a été + “affectif” pendant sa vie, et aujourd’hui elle est + “schizo”. Je passerai sur les chamboulements de ces dernières années (depuis la “crise” avec pensées délirantes, hallu etc).
    Bref, me voilà donc partie en recherche d’infos et puis je tombe sur ce blog, très belle plume d’ailleurs ! Les ressentis sont là, c’est vivant et plaisant à lire. Même s’il y a de la souffrance derrière malheureusement.
    Merci pour ce partage, c’est tellement important ce que vous faites pour vous bien-sûr mais aussi pour ceux qui cherchent à comprendre (pour eux-mêmes ou pour leurs proches).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.