Cacher sa schizophrénie

Enfin, J’ai fait l’acquisition d’un nouvel ordinateur. Je suis très heureux de vous en faire part. Je vais pouvoir continuer à écrire sur mon blog. Merci à tous !

Cacher sa schizophrénie
Cacher sa schizophrénie

Ce matin, je me sens donc plutôt bien. Je suis insouciant même. C’est aussi grâce à mon antidépresseur qui fait des miracles.

Demain, j’ai promis d’accompagner un autre « patient » de l’association, à la Fnac. Il veut regarder les disques. Ça me fera une sortie. De plus, le magasin n’est pas trop loin de chez moi. Je ne serai donc pas angoissé. Thierry a la même pathologie que moi. Il est assez exubérant, mais sympathique.

En allumant ma télévision ce matin. J’ai appris qu’un grave incendie avait eu lieu à Paris. Apparemment 9 personnes sont mortes et 36 autres blessées. Le procureur de Paris parle d’un acte criminel. Une femme ayant des antécédents psychiatriques est en garde à vue.

Je pense aux familles des victimes et aux blessés. C’est extrêmement triste. Mais encore une fois, l’effet loupe va nous stigmatiser.

J’ose de moins en moins dire que je souffre de schizophrénie. Dans mon quartier cela pourrait me poser des problèmes, comme de l’hostilité…

Je ne mets pas mes boites vides de neuroleptiques, de manière apparentes, dans les poubelles communes.  Je les cache dans des sachets bien fermés.

Quand je parle de ma pathologie dans mon appartement, je baisse la voix. Les murs ne sont pas très épais. Je suis peut-être un peu paranoïaque.

Heureusement sur internet je suis anonyme. C’est une soupape de décompression. Même avec mes parents ma pathologie est taboue. Il y a quelques jours, j’ai appris qu’une de mes nièces, à peine adulte, commençait à montrer certains signes inquiétants. Ayant déjà deux tantes malades, il y a une forte prévalence génétique dans ma famille. J’espère donc qu’elle fait juste une dépression.

9 réflexions au sujet de « Cacher sa schizophrénie »

  1. Gabriele

    Bonjour Paul, encore une fois, je suis désolé. C’est la dernière chose que j’écris, et c’est encore beaucoup. Il n’y a rien ici. Je ne m’attends pas à une réponse, vous avez seulement un blog et pas de forum.
    Oui, il est important de cacher la maladie. Cela ne fonctionne que si personne ne le sait. Malheureusement, j’ai tout fait de travers. Souvent, je volais hors des appartements et perdais des amis qui avaient la même maladie, y compris celle-ci.
    J’aurais dû être plus intelligent.
    Je pensais que cela pourrait fonctionner si je suis un peu fou et pas trop. Mais dans l’ensemble, cela n’a pas fonctionné. Au moins, personne n’est mort et personne n’a perdu son travail ou quoi que ce soit.
    Je continue sans médicaments. Je veux garder la mémoire parce que je la perds avec les pilules. Nous devons mourir environ 20 ans plus tôt. Peut-être que c’est mieux, ou pas. J’ai écrit les présages de ma maladie. Je veux le lire tous les jours. J’aime les phases dans lesquelles je suis normal, comme avant. Ils existent aussi. Ils devraient seulement durer plus longtemps.
    Mon docteur (je m’étais absenté de lui pendant quelques années) m’a dit que je devais avoir un soignant. Je préférerais avoir une thérapie familiale. Je sais que la maladie n’est pas seulement génétique mais aussi épigénétique. Un thérapeute aurait pu aider ma famille pauvre, ils sont très isolés. Mais ils l’ont toujours été, pas à cause de ma maladie. C’est le cas dans ces livres psychologiques. Et ça va sur 3 générations. Et si, alors je suis égoïste et pas altruiste. Même si j’aimerais prendre le médicament plus longtemps, je ne sais pas comment le faire car cela aggrave mon allergie à l’histamine. Maintenant, je prends les pilules avec le DAO pour l’histamine. Ce médicament Daosin est très cher. Parfois, il est agaçant que personne ne comprenne, je devrais maintenant parler à mon assurance maladie. Je pense que c’est un peu drôle.

    Répondre
    1. Paul Auteur de l’article

      Bonjour Gabriele,

      Merci pour ton commentaire, qui alimente mon blog.
      Oui pas facile de gérer la maladie, mais tu as l’air de bien t’en sortir.
      Heureusement en France, nous avons la sécurité sociale, Ainsi nous ne payons pas nos médicaments.

      Paul,

      Répondre
  2. Gabriele

    Bonjour Paul
    Merci.
    Mon français est impossible. Non, c’est google translate.
    Alors j’ai aussi dit que j’écris la dernière fois. Je vous ai forcé, je ne peux pas guérir maintenant. Ceci est ma zone rouge. Et pourtant j’écris.
    Je voudrais aider, il y a une traduction Google, voici un site web d’un thérapeute, mais seulement des patients privés. Je ne suis pas une..
    https://www.andreas-knuf.de/psychiatrie/psychosen/

    Est-ce qu’il y a un empowerment en France?

    Je ne sais pas si je veux écrire plus, . Je m’encourage et je suis seuleument seule. Ma faute, egal.

    Je suis allé à tant de Therpies tant de fois. Mais il n’y a pas une telle thérapie familiale. Cela coûte trop. Bien entendu, il existe également un système de soutien social pour les patients en Allemagne. En Allemagne, ces médicaments coûtent encore plus cher. Il y avait une website, et j’ai…

    Cela fonctionne mieux, ai-je écrit, je me fous des niveaux d’histamine.
    Les femmes qui ont pris la pilule ont maintenant une intolérance à l’histamine de 80%. Je n’ai pas encore trouvé de test sur la façon de détecter l’histamine. J’ai d’autres allergies. Les médecins ne me croiront pas à l’histamine. Cela me rend malade. Tout va bien J’ai aussi d’autres forums. Non. Ceci est un blog. J’ai peur des forums avec ma maladie. Aussi peur que les sains ont devant moi. S’il vous plaît pardonnez-moi.

    Je suis de retour dans la zone orange aussi. Et la zone gris: Ce soir Ou demain. Voyons voir.

    Répondre
    1. Paul Auteur de l’article

      Bonjour Gabriele,

      En France il y a les Groupes d’Entraide Mutuelle. Ce sont des associations par et pour les personnes en souffrance psychique. Nous sommes autonome dans la gestion du groupe et nous touchons une subvention de l’état tous les ans. Il n’y a pas de soignant, ce n’est pas médicalisé. C’est à nous de gérer l’association.

      Comment vas tu ce matin?

      Paul,

      Répondre
    1. Gabriele

      Bonjour Paul

      ça marche mieux. J’étais avec un ami hier, nous avons parlé. Parfois, il n’est pas facile de trouver l’équilibre entre le retrait et le contact. J’ai commis une erreur et c’est une longue histoire. J’ai donc besoin de quelqu’un pour en parler. Je ne sais pas quoi faire d’autre à ce sujet, mais je vais essayer quelque chose à faire. Parfois, je ne fais que traverser mes crises, sans médicaments. Ils disent que l’on peut prendre très peu de choses si on apprend à faire attention à soi-même. Est-ce aussi possible en France?

      Ces associations,
      c’est tellement mieux qu’en Allemagne. Il n’y a vraiment que des soignants, beaucoup de patients ont un soignant personnel. Et il y a des ateliers pour handicapés, sinon il n’y a rien.
      Une association sans attaches serait un rêve. Je voudrais également mettre cela en œuvre, mais j’ai besoin de collègues combattants. Peut-être via facebook ..
      L’endroit d’où je viens est si petit.
      Je suis contre la psychiatrie en recueillant les signatures des patients. Il y a un avocat en droit médical… Avec 100 signatures… Je vais un peu plus loin, tout seul. Donc ça avance lentement.

      J’essaie toujours de travailler sur le 1er marché du travail mais je suis trop faible, après deux ans, un an, je perds mon emploi. Je n’ai qu’une petite indépendance, mais avec toutes mes crises .. J’espère pouvoir le conserver.

      J’ai un thérapeute mais je ne lui ai pas dit que je suis un schizzo … sinon les thérapeutes vous empêchent d’apprendre en thérapie.

      Gabriele

      Répondre
      1. Paul Auteur de l’article

        Hello Gabriele,

        En France, l’on peut être contraint à prendre un traitement. C’est plutôt le tout médicament.

        Paul,

        Répondre
  3. Sophia

    Hello Paul,

    Les médecins ont décrit cette maladie très précisément. Parfois, le médecin ou quelqu’un d’autre ne croit pas en ce que le patient raconte. Bien que ce soit la vérité.
    Il y a beaucoup de préjugés, on recherche les symptômes et non les causes.
    C’est ce qui rend le malade encore plus malade.
    Les personnes responsables devraient renforcer les actions saines.

    Sophia

    Répondre
    1. Paul Auteur de l’article

      Hello Sophia,

      Tu as entièrement raison. J’espère que les choses vont changer. On n’en peut plus.

      Paul,

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.