Je déprime. Vais-je aller chercher des bières ?

Je déprime

Je déprime

Cela fait plus d’une heure que je déprime. Je suis dans mon canapé et je n’ai plus d’énergie. Plus le gout de vivre. A force de ne rien faire, c’est un peu normal. Du coup, j’ai hésité à aller chercher quelques bières. Au final, j’ai ouvert un sachet de cannabidiol ou CBD, pour y prendre quelques bonbons. Il n’y a pas d’effet planant. Ça relaxe juste un peu.

Pourtant, ce matin, comme tous les matins, j’avais pris mon antidépresseur.  De toute évidence, Je ne pourrais plus vivre sans. Il est d’habitude assez efficace. Surtout après l’avoir avalé. Je suis une vraie pile électrique. C’est ce qui me donne la force d’aller à l’association de patients.

Mais cet après-midi, je déprime.

Enfin, là, devant mon écran et avec les deux bonbons de cannabidiol ou CBD que j’ai pris. Mon cerveau est dans de meilleures dispositions, comme apaisé.

Je me sens quand même un peu seul. Mais pour ça je ne peux pas trop me plaindre. J’ai tendance à repousser toutes les personnes qui voudraient s’approcher de moi.

Comme je le dis dans mon article précèdent, je vie comme un ermite. Je privilégie les relations par internet. J’ai un ami, qui n’est pas venu chez moi depuis de nombreux mois, mais avec qui j’échange encore par tchat.

L’intérêt est que je peux éteindre mon téléphone, si je veux être tranquille.

J’ai toujours été un solitaire, et avec ma pathologie, cela s’est aggravé.

Mon appartement est dans un épais brouillard. C’est ma puissante cigarette électronique qui en ait la cause. Il faut que j’ouvre en grand mes fenêtres pour aérer.

Dehors, il fait gris et froid. Ce n’est pas très encourageant. Je suis déjà obligé de mettre une veste polaire, pour affronter les 15 degrés qu’il fait dans mon logement.

Va-t-il neiger cette année ? Rien n’est moins sûr.

Une réflexion au sujet de « Je déprime. Vais-je aller chercher des bières ? »

  1. Isabelle

    Bonjour Paul
    J’espère que vous vous sentez mieux. Pouvez profiter du soleil lorsqu il fait beau ? l’hiver est une saison plus difficile pour le moral et l’énergie.
    Aimez-vous jardiner ? Je jardine souvent, c’est très apaisant. Il y a des jardins thérapeutiques, des jardins partagés… c’est un moyen de rencontrer des gens en parlant peu ou de choses simples, natures.
    Isabelle

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.