Dépression

Dépression

Dépression

Le réveil fut difficile.  Une bonne heure pour  sortir de la torpeur dans laquelle j’étais. La dépression du matin, avec sa cohorte d’angoisses et d’idées délirantes, s’installe de plus en plus profondément. L’immobilisme de ma vie, rythmée par les mêmes actions et occupations toute la journée, sapent mon moral. Mon existence manque cruellement de piquant. Des vacances à la plage me feraient le plus grand bien. Sauter avec un élastique d’un pont pourrait peut-être aussi m’être profitable.

Il faudrait que je casse ce mur un verre, invisible mais terriblement réel, pour changer ma vie. La dépression m’accompagne dans mes marches quotidiennes, pour aller à la boulangerie, prendre le bus… Les échanges humains de qualités sont rares. Dans mon appartement, la télévision ne fait que parler. Elle ne m’écoute jamais. Les discussions que j’ai avec moi-même sont stériles. Pourtant mon cerveau fabrique des pensées que ma conscience doit bien prendre en compte. Un dialogue dans ma tête s’est mis en place. Je parle avec moi-même et je ne sais plus très bien qui je suis et qui je dois écouter.

Je m’éloigne des autres et la dépression qui n’aime pas le vide est comme une métastase qui grossit de jour en jour. Je dois réfléchir pour savoir si je respecte encore les conventions sociales. Je ne sais plus trop bien. J’utilise des phrases que j’ai apprises. Malgré tout je me demande si je les utilise dans le bon contexte. Quand je vais à la boulangerie, la vendeuse me sourit… Elle fait son travail. Pour l’instant elle ne se doute pas de l’intense activité qu’il y a dans ma tête, avec des pensées plus farfelues les unes que les autres. J’arrive encore à faire illusion. Quelque chose pense cependant en moi, à ma place, comme un Alien qui va me sortir du ventre dans un grand cri de terreur.  Ce sera le moment de la crise et de l’hospitalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.