Film et angoisse

Aujourd’hui, j’ai retrouvé un peu de joie de vivre et d’innocence, malgré la pluie qui continue. Ce matin, à l’association de patients nous n’étions pas très nombreux. Il y avait Fred toujours, qui a besoin d’en faire des tonnes pour se sentir valorisé. Il a une vie extraordinaire si on l’écoute. Moi ça m’agace un peu.

Cet après-midi, je me sens vraiment mieux que les jours précédents. Je vais regarder un film. C’est rare que je sois assez concentré pour rester 2h00 devant un même programme. C’est un film de science-fiction. C’est le genre d’histoire qui me plait bien, même si comme avec Matrix, j’ai parfois du mal reprendre mes esprits.

Les films qui jouent sur la réalité ont tendances à me déboussoler et me donnent parfois des angoisses.

Je vais bien voir ce que cela donne avec celui-là.

Quelques heures plus tard, après avoir regardé Transcendance, les choses ne sont plus tout à fait pareilles.  Je suis angoissé. C’est un film qui démarre tout doucement. Je ne sais plus vraiment ou je suis mais c’est loin de valoir Matrix. Il me faudra quand même une bonne nuit de sommeil pour me retrouver.

Il faut que je me change les idées. Je ne suis pas si bien que cela. C’est un peu bête alors qu’il y a quelques heures j’étais dans de bonnes dispositions.

En même temps, c’est un peu le rôle de la culture d’interpeller mais maintenant, j’ai besoin de banalité.

Je vais regarder les chaines d’informations en continue. C’est un bon moyen pour redescendre sur terre et retrouver la triste réalité.

Dehors, il a arrêté de pleuvoir et je suis toujours aussi seul dans mon appartement. C’est dur de ne pouvoir échanger avec personne lorsqu’on est chamboulé.

Demain, j’ai rendez-vous avec mon psychiatre. Il est très terre à terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.