Je suis le dernier humain sur terre

Ce matin en me levant, j’ai eu la bonne surprise de ne pas avoir mal au genou. Je vais encore attendre quelques jours que cela se confirme, pour reprendre tout doucement la course à pied. Dehors le temps est glacial pour un mois de mai, il n’y a personne. J’ai l’impression d’être le dernier humain sur terre.  

le dernier humain sur terre
le dernier humain sur terre

Mon état psychique me parait relativement bon. La télévision ne ma parle pas. Je me suis installé dans mon canapé, face à mon ordinateur sur la table basse. Je ne suis pas en souffrance, même si l’ennuie risque de me gagner assez rapidement. En effet, je n’ai presque pas de vie sociale. J’ai trop souffert de la raillerie des autres. Dû à ma pathologie et amplifiée par mon état paranoïaque.

Aujourd’hui, je refuse presque toutes les invitations à des moments d’échange de partage avec mes « amis ». De même, je n’invite plus personne chez moi.

Je me contente de ma cigarette électronique, ma télévision et mon ordinateur. C’est un peu triste mais je souffre beaucoup moins. Cela faisait plusieurs décennies que je me sentais « mal » en société. J’ai lutté et finalement j’ai abandonné.

Je garde quand même l’espoir de me rendre en Suisse, rencontrer une assistante sexuelle. J’ai créé une cagnotte pour financer ce projet, ici.

En attendant, je vis seul dans mon appartement. Aujourd’hui comme la plupart du temps, le silence est assourdissant. Je me sens le dernier humain sur la planète terre. C’est assez étrange comme sensation.

Il va bientôt être l’heure de prendre mon traitement. De gros comprimés qui restent parfois bloqués au fond de la gorge, me faisant presque vomir.

Heureusement de temps en temps, j’entends une moto passer en vrombissant. Cela me rappelle que je ne suis pas le dernier humain sur terre.

Très jeune j’ai ce sentiment de solitude extrême, même entouré de dizaines de personnes.

2 réflexions sur « Je suis le dernier humain sur terre »

  1. Valérie Nathalie Rosier

    bonsoir Paul
    moi aussi, j’ai la même souffrance que toi et la solitude, je connais aussi. En allant sur des forums, j’ai découvert des gens qui se disent “hypersensibles”. J’ai lu des livres à leurs sujets et j’ai eu la surprise de me reconnaitre aussi dans cette catégorie de gens, seulement 20% de la population, qui souffrent beaucoup de se sentir en décalage des autres et très seuls. L’autre chose que j’ai découvert, c’est la possibilité d’être surdouée, contre toute attente d’ailleurs, car je suis nulle en maths et pas douée pour les études. les surdoués sont en petits nombres, souvent aussi hypersensibles. Quand on cumule les deux, ben on se sent…tout seul, depuis toujours…ces personnes sont en décalages et très seules. Tu devrais te renseigner, passer des test de QI ou de QI émotionnel.je trouve que tu as une capacité d’écriture remarquable, tu devrais te renseigner sur l’hypersensibilité, qui n’est pas que “être sensible plus que les autres”. Il s’agit d’une certaine personnalité. Et il y a beaucoup des schizophrènes hypersensibles. J’ai trouvé aussi des livres sur Amazon.
    Bon courage a toi

    Valérie

    Répondre
    1. Paul Auteur de l’article

      Bonjour Valérie,

      Merci pour toutes ces explications. Je vais me renseigner sur tout ça. En tout cas, c’est une piste à ne pas négliger.

      Paul,

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.