Ce nouvel écran, la porte fenêtre de mon appartement

porte fenêtre

porte fenêtre

Le temps est plutôt agréable. J’ai ouvert la porte fenêtre de mon appartement. Il n’y que des maisons et des jardins vides, pas âme qui vive, d’après ce que je peux voir. Un sentiment d’étrangeté m’envahit. Je ne suis plus sûr de rien. Mon cerveau est en train vaciller. Il s’enfonce tout doucement. Je me regarde, je me pince le bras pour me rassurer. Pour voir, si j’existe vraiment. Cela fait de longues heures que je n’ai parlé à personne. Je me demande si tout cela est bien réel.  Il n’y a que la douce mélodie de la chanson qui passe à la radio, qui me raccroche à quelque chose.

Je me demande si ce que je vois est bien la même chose que ce que voit mon voisin. Je me sens un peu seul. Je jette un coup d’œil par la porte fenêtre et je vois passer une voiture. Ouf enfin quelqu’un. C’est comme une télévision, je vois le monde de la même façon. Je ne sais plus faire la différence.

Je m’enfonce dans la solitude, dans la folie… Il est juste passé 16 heures et maintenant les voitures passent presque en continues devant chez moi. Le monde continue à tourner. Chacun vaque à ses occupations, sans se poser trop de questions. Ce n’est pas bon de laisser trop vagabonder son cerveau, surtout lorsqu’il est fragile. C’est un coup à sauter par la porte fenêtre, juste pour voir ce que cela fait. Voir s’il le sol est toujours là. Si l’on va mourir.

Tout me parait si absurde. Pourtant il faut bien se bouger, pour manger, se vêtir… pour ne pas rester dans la boue.

Mais même, je n’ai plus la force. Il faut que je dorme.

Je referme la porte fenêtre, et je ne vais pas tarder à allumer la télévision.

2 réflexions au sujet de « Ce nouvel écran, la porte fenêtre de mon appartement »

  1. Pixel

    Bonsoir Paul,

    Quasiment pas un jour sans consulter au moins une fois par jour ton blog. Je vois que celà fait un moment déjà que tu n’as rien publié. J’espère que de ton côté ça va Paul sincèrement.

    De mon côté ça roule malgré la maladie, je ne me suis jamais senti aussi bien. Plus de crise d’angoisse depuis pratiquement un an et demi voir plus, j’arrive même plus à me souvenir à quand remonte ma dernière attaque de panique, je prends toujours mon traitement évidemment c’est dans ces moments là de bien être que justement il ne faut pas être tenté d’arrêter la médication…

    Je vais déménager à nouveau, je suis indépendant, j’arrive à me gérer et j’espère dans un futur proche pouvoir retrouver du travail, j’ai un projet de formation photo, je ne sais pas où ça me mènera mais bon je suis motivé. Il ne me manquera plus que de trouver une nénette sympa sur qui je pourrais m’épauler de temps en temps et vice versa.

    Je te souhaite du courage Paul, j’espère sincèrement que tu vas bien et surtout prends soin de toi en espérant te lire le plus rapidement possible.

    Je t’embrasse Paul et je te dis à bientôt!

    Pixel

    Répondre
    1. Paul Auteur de l’article

      Bonsoir Pixel,

      Oui, je m’étais éloigné de mon blog, pendant les vacances.
      Je suis super content pour toi. Tu as plein de projets…

      Paul,

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.