Les anxiolytiques

La fatigue est intense. J’ai beaucoup de mal à sortir de mon canapé. C’est souvent le cas en début d’après-midi. La forte dose de pilules que je prends, comme les anxiolytiques et les neuroleptiques, en sont en partie responsables. D’ailleurs sur les boites des médicaments, il est indiqué que la conduite d’un véhicule est fortement déconseillée. De toute façon, je n’ai pas le permis de conduire. Je serais de toute manière trop angoissé à l’idée d’être au volant d’un engin, qui pourrait être mortel pour moi ou pour les autres. Je me contente donc de la marche ou du bus.   

Les anxiolytiques
Les anxiolytiques

Je n’ai plus la force psychique ou physique de faire quoi que ce soit. Je suis littéralement abruti. Il n’y a que l’écriture, comme activité, qui est encore possible. D’ailleurs j’ai créé une cagnotte pour m’aider à financer l’hébergement de mon blog, voir ici.

Le lorazépam

Je prends en autre, 2mg de lorazépam, matin, midi et soir. C’est un des anxiolytiques que l’on donne en première instance. Il y a 20 ans, lorsque l’on a commencé à m’en prescrire, l’effet était assez saisissant. Il y avait un bien être immédiat, une sorte d’euphorie. Aujourd’hui je ne ressens plus rien. En revanche, c’est une vraie drogue. Il faut même se faire hospitaliser si l’on veut arrêter. Les effets de manques sont essentiellement des grosses angoisses et un mal être intense… C’est l’enfer sur terre.

De plus, aujourd’hui il existe des études qui démontreraient l’effet délétère des anxiolytiques sur la mémoire.

Je suis au dosage maximum. Je ne me sens donc pas très à l’aise avec ce produit, que l’on prescrit maintenant avec plus de parcimonie et sur des durées courtes.

Au fur et à mesure que je tapais sur mon clavier. Ma fatigue psychique a diminué. C’est l’effet bénéfique de l’écriture. Bien plus que n’importe quel médicament.

5 réflexions sur « Les anxiolytiques »

  1. Bruno

    Je souscris à ce que tu écris sur les effets délétères sur la mémoire. Je suis sous xanax depuis plus de 20 ans et je constate une nette détérioration de la mémoire à court terme. En plus, comme tu dis, ces trucs sont une vraie drogue. Un généraliste m’a dit qu’il était plus difficile de s’en sevrer que du tabac.

    Je suis d’ailleurs également accro au tabac. Et toi ?

    Répondre
    1. Paul Auteur de l’article

      Je vapote avec ma cigarette électronique. Je n’ai pas touché à une vraie cigarette depuis plus d’un an.

      Répondre
  2. Duhamel

    Bonjour-Paul-je-m’appelle-Guillaume-je-voudrais-savoir-si-vous-bénéficiez-d’une-aide-à-domicile-s’il-vous-plait?-moi-même-étant-atteint-de-schizophrénie-je-vais-peut-être-réaménager…cordialement.

    Répondre
    1. Paul Auteur de l’article

      Bonjour Guillaume,

      Non je ne bénéficie pas d’une aide à domicile. Même s’il y a quelques endroits un peu poussiéreux dans mon appartement.

      Je souhaite réussite à votre réaménagement.

      Cordialement,

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.