Phobie de toute sorte

Phobie

Phobie

Aujourd’hui le soleil brille. La phobie de sortir de chez moi, l’agoraphobie, ne m’a pas empêché de prendre le bus ce matin. Il y a des jours que cela ou tout parait simple. Hier soir pourtant avant de m’endormir, dans mon lit, la phobie de la mort, de la maladie, de sortir… étaient bien présentes dans ma tête. Je voulais dormir le plus vite possible, pour abréger ce moment douloureux. Il était 19h30 et à cause du lourd traitement que je prends, j’étais épuisé.

Je fais attention à mes moindres gestes, de peur de devoir aller à l’hôpital.  Surtout quand je tiens un couteau pointu dans mes mains. Je suis anxieux. J’ai la phobie de me blesser. Je vis constamment dans la peur qu’un drame n’arrive.

J’ai la chance que mes parents soient encore là et je peux compter sur eux mais je vis principalement retranché dans mon appartement. Je ne vois ces derniers le weekend.

Quand j’invite quelqu’un dans mon appartement, au bout d’une heure ou deux, j’ai le besoin de me retrouver seul. Et même quelques fois, je ne supporte la présence de personne. J’ai mis plusieurs « ami » dehors, ne les supportant plus. C’est de la phobie sociale.

Toutes ces angoisses et phobies sont la partie émergente de l’iceberg. Ils cachent en réalité une pathologie bien plus grave. La scission de mon esprit avec la réalité. C’est la schizophrénie.

Heureusement avec les années et le traitement, j’ai appris à ne plus me laisser envahir par les délires. Je ne suis plus esclave d’interprétations, lorsque je regarde la télévision, ou lorsque je marche dans la rue. Des délires qui m’ont conduit à exploser.

J’ai vraiment vécu l’enfer. La phobie était tellement forte qu’une fois brisé par les crises, je ne sortais même plus dans le fond du jardin, qui n’est pourtant pas très grand.

Une réflexion au sujet de « Phobie de toute sorte »

  1. Azur

    Ça serrai bon que tu nous parles vraiment de ce qui t’as mené à ça…pourquoi une telle crainte des autres? As tu honte de ta situation? As tu vécus qq chose qui t’as fait arriver là et que tu ne veux pas qu’on sache ? Tu sais un handicape n’est un handicape que lorsqu’on n’en a pas conscience,tu as conscience de ce qui te fait souffrir tu peux donc agir pour aller mieux… as tu des projets ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *