Un Tercian contre les angoisses

Tercian

Tercian

Le soleil crie des rayons qui traversent les nuages. Pourtant, je me suis encore réveillé de bonne heure, vers 5 heures du matin. Il a fallu que j’avale un comprimé de Tercian pour ne pas vomir. Quand dans la nuit ou presque, je me réveille, je ne peux que constater l’étendu de ma solitude. Le ciel noir qui envahit mes pensées. Des angoisses qui me font regretter de vivre, une insoutenable souffrance jusque 7 heures du matin. Le Tercian calme un peu mes angoisses mais me transforme en zombi. De toute façon à 5 heures du matin, je n’ai personne à qui parler. A cette heure-là, mon corps et mon esprit sont inséparables dans la douleur.
Qu’elles sont les connexions dans mon cerveau qui m’infligent une telle souffrance. Pourquoi, je pense à la fin de ma vie comme un soulagement. J’espère qu’elle n’arrivera pas trop tard. Je suis à bout de souffle.

Hier après-midi pourtant, je n’irai pas jusqu’à dire que j’étais heureux, mais j’ai connu une trêve dans mes souffrances. J’étais chez moi et j’ai pu me concentrer sur les tâches du quotidien, comme manger ou sortir les poubelles… Chose qu’il m’est impossible à faire parfois. Malgré ces jours horribles, j’ai continué à aller à l’association de patients le matin. Moment de répit dans cet océan de souffrance, dans lequel je me noyais.

Aujourd’hui, jour de weekend, je regarde la journée qui se présente et j’espère que le répit d’hier après midi n’était pas un épiphénomène mais un mouvement de fond. Je rêve que mes problèmes vont se régler.

Pourtant, je me sens seul au monde, sur la route de la vie. Je trébuche et je tombe. Il n’y a personne autour de moi pour comprendre l’étendu du mon mal être, qui m’oblige à passer de longues heures dans mon lit. Je regarde avec une certaine joie mon corps vieillir, me rapprochant inexorablement de la fin de toute chose.

Une réflexion au sujet de « Un Tercian contre les angoisses »

  1. Pixel

    Bonsoir Paul,

    Courage pour tes angoisses et tant mieux si le tercian t’aide à lutter contre tes angoisses. J’ai eu du Tercian par deux fois il y a dix ans, c’est très sédatif et je pense que je n’en reprendrais plus jamais à moins d’être dans un état insupportable. J’étais une vraie loque avec ce médoc et complètement déconnecté. J’espère sincèrement que tu pourras trouver à l’avenir une autre alternative à ce médoc.

    Prends soin de toi Paul, A bientôt.

    Pixel

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *