Extrême journée

Extrême

Extrême

Extrême fatigue ce samedi matin. C’est venu d’un seul coup. J’étais dehors chez mes parents quand c’est apparu. Je discutais avec ma mère et je n’arrivais plus à m’exprimer. De longues secondes passaient entre chaque mot. Mes phrases n’étaient plus fluides mais comme un long bégaiement. Il fallait vraiment que je rentre dans mon appartement pour me reposer.

Une fois chez moi, après ce moment extrême, je me suis mis dans mon canapé. Je n’avais plus la force de ne rien faire d’autre. J’avais la tête qui tourne, comme si j’étais dans un manège à sensation. Je déteste cela. Ça me donne envie de vomir.

C’est aussi le traitement extrême que je prends qui me fatigue. Toujours cette même boite que j’ouvre trois fois par jour, pour prendre mes comprimés. C’est devenu un rituel. Quand j’oublie, ce qui est rare, mon corps me le rappel. Je tremble, j’ai des crises d’angoisses et je suis en extrême souffrance. Avec le temps, je suis devenu dépendant aux anxiolytiques. Comment de si petites choses, 1mg, peuvent-ils avoir autant d’influence ? Il me faut ma ration, plusieurs fois par jour, en plus des neuroleptiques.

Hier, un violent orage est venu refroidir l’atmosphère. Dans mon appartement, il faisait trente degrés. Le matin, j’avais fait une prise de sang pour connaitre ma sérologie à la toxoplasmose. En effet, selon des études sérieuses, entre 16% et 37% des cas de schizophrénie, seraient dû à cette à cette infection parasitaire.  J’attends les résultats.

Demain, je vais passer mon dimanche seul. Je me suis acheté un morceau de viande pour me redonner un peu le moral. Ces moments d’extrême solitude sont réguliers. Trop d’angoisse pour sortir tout seul de chez moi ou appeler quelqu’un.

Pour l’instant, je vais essayer de profiter de ce samedi en famille. Ma grand-mère de 92 ans, est aussi extrême dans son cas. Elle doit venir manger avec nous chez mes parents. Elle est parfois de mauvaise humeur et tout le monde en prend pour son grade.

Une réflexion au sujet de « Extrême journée »

  1. dom

    je suis tes posts régulièrement . je suis passé par cette psychose . en effet les médocs que tu prend peuvent créer des crises . j ai trouvé une methode qui a changé ma vie . je m appele dom de corp et de pensée mais j ai trouvé en moi une autre conscience … alors quand je (dom ) ne vas pas au lieu de me (dom) regidifier de m agacer je parle a dom . je ne dis plus JE souffre . je dis tout haut .. « bonjour dom , bonjour colere , bonjour tristesse .. viens dans mes bras je suis la et je t aime je t aime je t aime  »

    voila a chaque fois que je fais cela .. je sort de l etat dom qui souffre et je me trouve dans l état de ceui qui aime dom . donc me sens en amour et en paix de suite . il ne faut pas fuir ce que ton etre vivant a te dire mais aller parler a tout ce qui apparait . essaye cette méthode qui est en fait plus une prise de conscience qu autre chose . moi elle a changé ma vie … je suis en conversation avec dom et c est l amour qui lui parle . depuis je n ai quasi plus de souffrances et s il y a une emotions difficiles ..; je vais lui parler et la prendre dans mes bras . c est un contatc avec ton ame qui se passe . une fois en duo a l interieur .. la solitude n existe plus et une grande paix s installe . juste a surveiller avec tendresse l identité qui pense et lui rappeler que l amour est la et l aime .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *